8 août 2018 | Alimentation

Les règles de base pour adopter un nouveau régime alimentaire

Variété

Lorsqu’on va modifier son alimentation pour la rendre plus équilibrée ou pour apporter les bons éléments nécessaires à notre organisme, on ne parle pas de régime alimentaire mais de rééquilibrage alimentaire.
On ne se prive de rien, on apprend à choisir les bons aliments pour remplacer ceux qui ont le moins d’intérêt pour notre métabolisme.
Il faut manger de chaque groupe d’aliment, en quantité plus ou moins importante, à chaque repas.

Les courses

Pour avoir un bon équilibre alimentaire il faut adopter les bons réflexes dès que l’on fait ses courses.
Pour ancrer, dans notre cerveau, de nouveaux réflexes au supermarché, il faut passer par une phase assez scolaire qui consiste à planifier le menu complet de la semaine, de manière détaillée, pour ensuite dresser la liste des courses.
Cela évite les achats superflus et permet de prendre l’habitude d’acheter des légumes, légumineuses et féculents plus variés.
Après 1 ou 2 mois, une fois que les nouvelles recettes seront assimilées, il ne sera plus nécessaire de rédiger ce menu. Les courses se feront normalement, mais avec de meilleurs aliments.

On ne le répétera jamais assez, il ne faut pas faire ses courses en ayant faim et on évite les rayons de la « tentation » comme les friandises, la fromagerie, la charcuterie, les viennoiseries. Cela nous protège des achats compulsifs et du craquage rempli de culpabilité qui nous fait souvent penser, à tort, qu’on repart à 0.

On doit également apprendre à lire les étiquettes de valeur nutritionnelle des produits pour choisir les options les plus saines.

À bat le sucre !

Le sucre est à réduire autant que possible. Il ne doit pas être éliminé mais contrôlé car il génère une prise de poids et ralenti le transit intestinal. Hors, il est essentiel d’avoir un bon transit pour éliminer les déchets.

Pour le petit déjeuner et le goûter, si l’on préfère les céréales et les biscuits, il faut changer de rayon au supermarché… abandonner les céréales et biscuits pour enfants hyper sucrés, pour passer au rayon bio où l’on trouve un choix varié de produits sans sucres ajoutés et riches en fibres.

On achète donc des compotes… sans sucres, de la confiture… sans sucres ajoutés, des jus de fruits… 100% pur jus (pas à base de concentré) et on évite, bien évidemment, les sodas.

Articles en relation